Dépêche

Enlèvements et sacrifices d’enfants : Amsatou Sow Sidibé s’indigne et pointe du doigt




Le Sénégal fait face à une série de meurtres et d’enlèvements de mineurs. Depuis des mois, il ne se passe pas une journée sans qu’un crime ou un enlèvement d’enfants ne fasse les gros titres dans la presse. Contre cette  »honte », l’écrivaine, professeur agrégée des facultés de Droit et ambassadrice de la paix, Amsatou Sow Sidibé, s’indigne et interpelle certaines autorités de la Nation. Pour elle, il est tant que les acteurs politiques comme religieux interviennent.

Pour l’ambassadrice de la paix, pendant que des actes d’une abomination indescriptible s’abattent au Sénégal, le ministre de l’Intérieur lui, «est dispersé et cherche à faire de la politique politicienne pour faire réélire Macky Sall. Le ministère de l’Intérieur est garant de la sécurité de la société. Je ne comprends pas que le ministre Aly Ngouille Ndiaye soit aussi déconcentré».
Mais pour Me Sidibé, même si l’Etat doit assurer ses fonctions régaliennes, les responsabilités sont cependant partagées car il incombe aussi aux autorités religieuses et coutumières de faire leur part du marché.
En effet, elle interpelle ces derniers sur les rituels de sacrifices d’enfants prescrits par les charlatans aux politiciens afin d’augmenter leurs chances aux élections. « Il faut qu’ils parlent aux charlatans. Ceux qui disent qu’il faut tuer un enfant et prendre sa langue ou son cœur pour être élu. C’est une honte de voir ces pratiques au Sénégal»,a déclaré Amsatou Sow Sidibé en marge de la conférence de presse organisée par le collectif Are Khaleyi en collaboration avec Amesty international, la ligue sénégalaise des droits humains et le Forum du justiciable.

Ajouter votre commentaire. Soyez humble et courtois, tout le monde vous lit ici.

Autre sujets

Loading...

Ailleurs dans le Web

loading...

TOP 10 DE LA SEMAINE

Articles les plus consultés de XOROM-SI

loading...

Pub affiiz